Meursault Perrières

Premier Cru
Meursault Perrières

Cépage :

Chardonnay.

Vignoble

Le site : à quelques kilomètres au sud de Beaune, dans le terroir prestigieux de la Côte des Blancs.
Histoire & tradition : à l'intérieur du terroir de Meursault, Les sols ont été nommés et répertoriés d'après leurs différences et leurs mérites. Tel lieu planté de genévriers, tel autre de tilleuls, celui-là au sol caillouteux : les Perrières.
Le sol : un terrain pauvre où affleurent des plaquettes de calcaire blanc et sec.

Viticulture

Densité de plantation : 10 000 pieds/ha pour permettre à la vigne de capter aux mieux les messages des terroirs.
Taille : Guyot.
Rendements : 45 hl/ha, volontairement faibles, permettent aux raisins de révéler les nuances de chaque terroir.
Approvisionnement : achat de raisins et de moûts auprès de fournisseurs partenaires.

Vinification

Pressurage très lent, pour respecter le fruit. Les jus de dernière presse ne sont pas retenus.
Les blancs passent en fûts directement après débourbage.

Elevage

Type : en fûts dont 25% de fût neuf.
Durée : 12 mois.
Provenance des bois : forêts françaises de haute futaie.
Séchage des bois : la Maison tient à maîtriser totalement le séchage de ses bois durant plus de 3 ans, ce qui contribue à l'élégance des vins.

Tout au long du processus, les décisions se prennent essentiellement en fonction des dégustations, pièce par pièce. Ces données sont naturellement complétées par les analyses techniques. Comme pour l'ensemble des vins de la Maison, priorité absolue est donnée à l'expression du terroir au respect de l'effet millésime.

Dégustation par Véronique Boss-Drouhin

"Un vin complexe et généreux, d'une rare élégance. La couleur est extraordinairement lumineuse. Le nez libère une palette d'arômes variés et originaux: sirop, amande grillée, fruits confits... En bouche, une belle ampleur soyeuse qui n'exclut ni la fraîcheur ni la légèreté. La persistance est longue, riche en arômes grillés et confits. Un vin toujours très accompli, une réelle perfection !".

Millésime

Ce millésime a produit des vins de tous styles, certains d'une acidité relativement soutenue, d'autres tout en rondeur. Le facteur principal a été le gel. Les vignes ayant subi ce fort gel printanier ont souvent mûri plus tard, donnant des vins assez nerveux, les parcelles non affectées par le gel ont atteint une maturité plus précoce. Beaucoup de très jolies cuvées dans ce millésime aux multiples facettes.

Service

Température : 13°C.
Consommation : 8 à 25 ans.