Meursault Charmes

Premier Cru
Meursault Charmes

Cépage :

Chardonnay.

Vignoble

Le site : à quelques kilomètres au sud de Beaune, dans le terroir prestigieux de la Côte des Blancs.
Histoire & tradition : au sud du village, le fameux versant porte en lui un terroir particulier, les Charmes, jadis bordé de bouquets de cette essence, opposé aux Perrières, sol aux cailloux blancs et anguleux, juste au-dessus du chemin. Quelques commentateurs ont vu dans le mot "Charmes" une description du vin, et d'autres une appréciation du travail agréable dans un vignoble peu pentu, à la vue dégagée, baigné de soleil.
Le sol : argilo-calcaire.

Viticulture

Densité de plantation : 10 000 pieds/ha pour permettre à la vigne de capter aux mieux les messages des terroirs.
Taille : Guyot.
Rendements : 45 hl/ha, volontairement faibles, permettent aux raisins de révéler les nuances de chaque terroir.
Approvisionnement : achat de raisins et de moûts auprès de fournisseurs partenaires.

Vinification

Pressurage très lent, pour respecter le fruit. Les jus de dernière presse ne sont pas retenus.
Les blancs passent en fûts directement après débourbage.

Elevage

Type : en fûts dont 25% de fût neuf.
Durée : 12 mois.
Provenance des bois : forêts françaises de haute futaie.
Séchage des bois : la Maison tient à maîtriser totalement le séchage de ses bois durant plus de 3 ans, ce qui contribue à l'élégance des vins.

Tout au long du processus, les décisions se prennent essentiellement en fonction des dégustations, pièce par pièce. Ces données sont naturellement complétées par les analyses techniques. Comme pour l'ensemble des vins de la Maison, priorité absolue est donnée à l'expression du terroir au respect de l'effet millésime.

Dégustation par Véronique Boss-Drouhin

"D'emblée, l'aspect du vin illustre son nom, prodige des grands Meursault qui sont dorés sans être jaunes. Le nez, à la fois concentré et élégant, plein sans être capiteux, évoque tour à tour l'amande, le pain sorti du four, le croissant chaud, puis, les épices fines, et enfin les fruits secs grillés. Les saveurs sont, par leur harmonie, à la hauteur des arômes. Rond sans lourdeur, disposant d'une bonne acidité qui se fond sans être mordante, soyeux sans la domination de l'alcool, le vin se développe dans la bouche, s'épanouit jusqu'à une finale très longue qui renvoie aux arômes précieux qui formaient le bouquet : pâte d'amande et brioche chaude".

Millésime

Ce millésime a produit des vins de tous styles, certains d'une acidité relativement soutenue, d'autres tout en rondeur. Le facteur principal a été le gel. Les vignes ayant subi ce fort gel printanier ont souvent mûri plus tard, donnant des vins assez nerveux, les parcelles non affectées par le gel ont atteint une maturité plus précoce. Beaucoup de très jolies cuvées dans ce millésime aux multiples facettes.

Service

Température : 13°C.
Consommation : 8 à 25 ans.