Chassagne-Montrachet

Appellation Village
Chassagne-Montrachet

Cépage :

Chardonnay.

Vignoble

Le site : au sud de la Côte de Beaune, à quelques kilomètres de la ville. L'un des villages qui, avec Meursault et Puligny-Montrachet, constituent la prestigieuse "Côte des Blancs".
Histoire & tradition : le nom provient de "Cassanos", un mot gaulois décrivant ce lieu comme planté de chênes. Le mot "rachet" signifie pauvre, sec, où rien ne pousse. Un paradoxe si l'on songe à la richesse des vins de Chassagne-Montrachet.
Le sol : sols complexes, marnes calcaires, argiles jaunes ou rouges, éboulis et graviers calcaires, sols pour la plupart légers, agréables à cultiver, en pente douce, bien exposés.

Viticulture

Densité de plantation : 10 000 pieds/ha pour permettre à la vigne de capter aux mieux les messages des terroirs.
Taille : Guyot.
Rendements : 52 hl/ha, volontairement faibles, permettent aux raisins de révéler les nuances de chaque terroir.
Approvisionnement : achat de raisins et de moûts auprès de fournisseurs partenaires.

Vinification

Pressurage très lent, pour respecter le fruit. Les jus de dernière presse ne sont pas retenus.
Les blancs passent en fûts directement après débourbage.

Elevage

Type : en fûts dont 25% de fût neuf.
Durée : 12 mois.

Tout au long du processus, les décisions se prennent essentiellement en fonction des dégustations, pièce par pièce. Ces données sont naturellement complétées par les analyses techniques. Comme pour l'ensemble des vins de la Maison, priorité absolue est donnée à l'expression du terroir au respect de l'effet millésime.

Dégustation par Véronique Boss-Drouhin

"Un vin généreux et élégant. La robe est légèrement dorée. Le nez intense révèle des arômes de fleurs, de brioche et de citron confit, évoluant au fil des années vers des nuances de noisette grillées et d'épices. En bouche, le vin est franc, il a de la sève de la finesse. La longue persistance laisse des notes florales et de pain d'épice".

Millésime

Ce millésime a produit des vins de tous styles, certains d'une acidité relativement soutenue, d'autres tout en rondeur. Le facteur principal a été le gel. Les vignes ayant subi ce fort gel printanier ont souvent mûri plus tard, donnant des vins assez nerveux, les parcelles non affectées par le gel ont atteint une maturité plus précoce. Beaucoup de très jolies cuvées dans ce millésime aux multiples facettes.

Service

Température : 13°C.
Consommation : 4 à 15 ans.