Premières impressions


2019 a connu des évènements climatiques bien particuliers. Tout d'abord un débourrement précoce en mars suivi en avril par 3 épisodes de gel, dont celui du 4 avril, qui a endommagé un tiers de la récolte. Surtout dans le région de Mâcon.
La floraison s'est étalée dans le mois de juin avec un temps pluvieux ce qui a provoqué du millerandage, c'est-à-dire que toutes les baies n'ont pu être fécondées.
L'été a été chaud et sec et les raisins ont mûri sans montrer de signes de déshydratation. Les peaux des raisins étaient épaisses, il n'y avait pas de maladie, pas de pourriture et les niveaux de sucre ont atteint des niveaux élevés mais les acidités sont restées équilibrées.
Les vendanges ont démarré au Domaine le 13 septembre, ce qui est une date tout à fait conventionnelle en Bourgogne.
Les premières dégustations montrent que les vins rouges sont colorés, charnus, fruités, équilibrés. Les blancs sont aromatiques, riches, et équilibrés.
Aujourd'hui les rendements sont estimés entre -20% et -40% avec des vins qui seront certainement excellents.