2008 - Encore un Grand Millésime

GENERAL
Après une période automnale et hivernale plutôt sèche et douce, le printemps est frais et humide, suivi d'un été similaire à celui de 2007.
Dès la mi-septembre la Bourgogne a bénéficié de conditions uniques et exceptionnelles ayant permis de vendanger dans d'excellentes conditions. Le volume global de récolte est faible, de moins 5% à moins 30% suivant les parcelles mais le niveau qualitatif est bon, voire exceptionnel à Chablis.

CHABLIS
C'est une récolte exceptionnelle. Les vendanges se sont déroulées du 25 septembre au 4 octobre. Nous étions très peu nombreux à vendanger si tôt mais à rendement modeste, maturité précoce... l'état sanitaire, les acidités et la richesse en sucre étaient excellents.
L'année a été difficile mais la preuve est là que la culture biologique réussit très bien.
Nous pouvons en toute confiance dire que 2008 est l'un des plus grands millésimes de ces 25 dernières années.
Tous les vins, des Chablis aux grands crus allient, suivant leur niveau d'appellation, concentration, gras, minéralité, intensité aromatique, vivacité.
Il pourrait être intéressant de conserver ces Chablis quelques années car leur potentiel aromatique est important.
Même s'ils seront très plaisants et séduisants jeunes, nous recommandons ainsi pour les Chablis jusqu'à 4 à 5 ans de garde, les premiers crus 7 à 8 ans et les grands crus une consommation en 2011 et les 12 années suivantes.

COTE D'OR
Toutes les vignes ont plus ou mois connu les conditions météorologiques difficiles du mois d'août, mais le changement de temps début septembre a favorisé l'accélération de la maturité combinée également à une charge de raisins moindre. Les vendanges ont démarré le 22 septembre pour se terminer le 6 octobre. C'est une date classique.

Blancs
Les fermentations malolactiques ont démarré tardivement et se sont étalées sur plusieurs mois.
Cet élevage lent a permis aux vins de gagner en complexité aromatique, en gras, et de réduire les niveaux d'acidité. La qualité des vins est homogène à travers toute la côte. Les vins présentent une belle densité, minéralité et fraîcheur.

Rouges
Tant en Côte de Beaune qu'en Côte de Nuits, les rendements du domaine sont faibles. Les baisses sont de 15 à 30% par rapport à 2008. La sortie des raisins était déjà faible et le tri pendant les vendanges a réduit encore davantage le volume produit. Les couleurs sont plus intenses qu'en 2007, elles sont nettes, franches, d'un beau rouge rubis. Les vins ont une jolie matière, une attaque franche et ample, une structure tannique fine ; la Côte de Nuits semble avoir un potentiel de garde plus important que la Côte de Beaune.
Les vins sont encore un peu fermes et doivent être conservés encore 5 ans.