2006 - Séduisant et Charmeur

GENERAL
La Bourgogne a dû composer, comme beaucoup de régions viticoles françaises, avec une météo contrastée. Un hiver long et rigoureux a provoqué un retard au débourrement de la vigne. Pendant le printemps et au début de l'été, de fortes chaleurs ont favorisé son développement. Les pluies et la fraîcheur du mois d'août sont venues tempérer cette croissance.

Les vendanges ont débuté à une date assez habituelle dans la région : 18 septembre pour la Côte de Beaune mais deux jours plus tôt -ce qui est extrêmement rare- à Chablis, région pourtant plus septentrionale, en raison d'une maturité et d'une concentration avancées. Elles ont été réalisées en quinze jours au lieu de trois semaines. En effet, nous avons voulu récolter des raisins présentant un bel équilibre entre sucre, fruit et acidité. Un travail sélectif des baies a été réalisé en cuverie pour démarrer les fermentations avec une vendange homogène. Les fermentations se sont déroulées rapidement, certainement favorisées par la richesse en sucre et la population de levures indigènes. Au cours de l'hiver dernier, les vins ont pu s'assagir lors des fermentations malolactiques.

BLANCS
Les vins ont beaucoup d'ampleur, de gras, de richesse. Ils sont peu acides et sont déjà très charmeurs. Les vins du Mâconnais et de la Côte Chalonnaise sont séduisants ; ils peuvent être bus.

ROUGES
L'éventail qualitatif est très large, avec plus ou moins de structure. On retrouve de belles couleurs rubis si caractéristiques du pinot noir. Les bouquets sont expressifs, nets, purs, dans le registre des petits fruits rouges et déjà des notes plus secondaires. Le millésime 2006 a donné des vins plutôt élégants et racés en Côte de Beaune alors que pour la Côte de Nuits le style est plus charnu et structuré. Vins de plaisir qui expriment toutes les qualités du pinot noir et des terroirs bourguignons, ils peuvent être bus.