Situation du vignoble

12.07.2016
Chablis
Le gel nous avait assez sérieusement touchés, nous avons été plutôt épargnés par la grêle jusqu'à ce jour mais le Mildiou est maintenant notre source d'inquiétude. La répétition d'épisodes pluvieux très marqués plus tôt en saison a permis à ce champignon de se développer de manière explosive. La fleur est passée sauf sur les contre-bourgeons et dans ces conditions, les vendanges s'annoncent tardives, c'est-à-dire aux environs du 1er octobre. La quantité sera faible au domaine.
Elle le sera encore plus sur l'ensemble du vignoble chablisien avec un volume global en baisse d'au moins 30%.

Beaune
Les vignes gelées montrent maintenant une récolte et elle est, sans surprise, très faible, en particulier sur vignes un peu âgées. Les autres vignes semblent avoir un joli potentiel, comme par exemple le Beaune Clos des Mouches. Il n'y a pas eu, au domaine, d'épisode de grêle.
En ce qui concerne le mildiou, la situation va d'inquiétante à très tendue, et de ce point de vue, la météo actuelle fait du bien.
Les vendanges des vignes gelées pourraient démarrer vers le 23 septembre, ce qui est tardif par rapport à ces 10-15 dernières années mais en ligne avec une moyenne centenaire.
Pour mémoire, une forte pression de maladies ne nous empêche pas de produire un très beau millésime comme par exemple en 1993.

Domaine Drouhin Oregon.
Les vignes ont bénéficié d'une météo anormalement chaude très tôt qui nous place dans une année parmi les plus précoces. Il n'est pas interdit de penser que les vendanges puissent démarrer vers le 1er septembre. La fleur s'est déroulée dans des conditions hétérogènes mais dans l'ensemble il y a une jolie sortie de raisins, bien qu'inférieure à celle de l'année dernière.
Nous avons connu quelques épisodes mineurs de grêle, ce qui est bien inhabituel, avec une faible conséquence sur la quantité, probablement pas sur la qualité.
La situation sanitaire est bonne.

Philippe J. Drouhin
7 juillet 2016